Mon histoire !

Pharmacienne tournée vers les médecines dites « douces » et la botanique, j’ai suivi une formation universitaire de nutrithérapie. Parallèlement, de nombreuses passions m’ont toujours animée ; la musique, les arts, l’artisanat, le théâtre, le cinéma, ‘herborisation etc … 

Depuis longtemps j’avais au fond de moi cette envie de recevoir des gens et d’échanger, de partager nos passions dans un lieu magique, convivial, accueillant et paisible. 

L’idée d’un beau corps de ferme s’imposait… mais c’est un château qui s’est présenté à moi, totalement à l’improviste, un matin de mai 2018.  

Visite, coup de cœur immédiat,  signature du compromis la semaine suivante et achat fin aout au retour du mariage de mon fils à Montréal … 

« Y’avait plus qu’à » !!!  

Je ne pense pas, à ce moment là, avoir paru sensée à qui que ce soit ….. 

Mais dans ma tête tout était là, tout était prêt à se faire… 

Donc le 30 aout me voilà avec un sac d’une centaine de clés diverses … 

  • Février 2019 création de l’association « Tralal’air » … mes rêves commencent à se concrétiser : merveilleux concerts, séminaires ou conférences passionnants,  théâtre, méditation, cinéma etc … donnent vie à ce lieu qui petit à petit se transforme ! 
  • Février 2021, après 2ans et demi de travaux les chambres sont prêtes et la salle de petit déjeuner aussi…  

Toute l’équipe est émerveillée du résultat de leur travail. 

Je tiens, ici, à les remercier haut et fort :

Arnaud (ALConstruction), et Dimitri (Caen Rénovation Service) pour le plus gros œuvre puis François le terrassier perfectionniste (FGT), Tabatha Jean la charmante et talentueuse ébéniste, Maxime le peintre (Colormax), Manu l’électricien spécialiste de la domotique (net Gardin) Monsieur Arslan le ravaleur, Roby et Dominique Lemaire les dépicteurs/jointoyeurs avertis, … et mon amie Mauricette pour la confection des rideaux (une trentaine de fenêtres cela ne passe pas inaperçu) et housses en tout genre … 

Et enfin je remercie infiniment mon ami accordéoniste Claude sans qui je me serais découragée de nombreuses fois et sans qui ce site n’aurait pas vu le jour… 

L’histoire du château !

Le nom de la localité est attesté sous la forme Radaverum en 1077 ; Reverium en 1135 ; Reviers à partir de 1160 

Le château de Reviers, du XIXe siècle, aurait été construit à l’emplacement d’une motte féodale qui aurait appartenu aux seigneurs de Reviers.

Richard de Reviers : (°avant 1050 – † 8 septembre 1107), fut un baron anglo-normand, qui a peut-être accompagné Guillaume le Conquérant dans sa conquête de l’Angleterre en 1066.

La famille de Reviers (ou Revières ; en anglais : Redvers), qui tient son nom du village de Reviers dans le Calvados, est une famille de moyenne importance du baronnage normand et anglo-normand. La famille tient le titre de comte de Devon à partir de 1140, et la branche anglo-normande s’éteint en 1293.

Au fil des siècles les descendants de ces seigneurs auraient transformé l’édifice en manoir. 

Le nouveau seigneur, Henry Carbonnel de Canisy, né en 1840 et mort en 1899 laissa dépérir la demeure qu’il n’habita jamais et fit transporter au château de Fontaine-Henry, son lieu de résidence, une superbe rampe en fer forgé et une collection d’armes du XIVe siècle. 

En 1875, son héritier Henry de Canisy après avoir fait de grandes améliorations au château vend celui-ci ainsi que la grande ferme à
M. Albert Michel, négociant en huitres à Courseulles sur mer. 

Ce dernier le cède à un anglais en 1918, A. Green marchand de jambon de Saint-Malo. Ce dernier fait graver ses initiales au dessus de la porte d’entrée. A sa mort, son fils endetté vend le château en 1944 à Monsieur Roy de Caen qui le louait à l orphelinat du père Robert d Epron, bombardé pendant la guerre.

  • en 1957 le château est vendu à la mairie de la ville du Chesnay, en région parisienne et devient une colonie de vacances pour ses jeunes habitants.
  • en 1980 le château est de nouveau à vendre. Sans  acquéreur, le château se dégrade ; des vols, des incendies, des squatteurs et nombreuses dégradations mettent à mal l’édifice.

Entre 1996 et 2018 le château a appartenu à la mairie de Reviers puis à la communauté de communes et a été le siège d une importante et magnifique manifestation : « le festival des métiers d arts de Reviers » qui a marqué toute la région, de par sa qualité et le nombre d artistes et artisans représentés.